Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Dossiers
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Dossiers justice, sécurité
Accueil justice, sécurité
justice, sécurité
Publicité

maltraitance, violence, abus sexuels

Maltraitance des personnes âgées ou handicapées

Le Secrétariat d’État à la Solidarité dresse la liste des principaux types de maltraitance :


 




Nature des maltraitances aux personnes âgées

 

>Pour vous renseigner en cas de doute ou pour obtenir de l'aide appelez du lundi au vendredi de 9 h à 19 h au 3977 (prix d'un appel local).
>Vous pouvez également joindre directement l'association ALMA - ALlô Maltraitance des personnes Agées
>ou en Ile-de-France l'AFBAH - Association Francilienne pour la Bientraitance des Aînés et/ou Handicapés.



Maltraitance des enfants

Un mineur (enfant ou adolescent) est maltraité quand il est victime de négligences graves, de mauvais traitements, d’exploitation, de violences sexuelles de la part de ses parents, de tout autre adulte ou de mineurs.
Avec 1000 enfants supplémentaires signalés en danger en 2006, ce sont sept mineurs sur mille qui sont aujourd’hui concernés, contre cinq pour mille en 1998. C'est le constat préoccupant que fait l'ODAS (Observatoire national De l'Action Sociale décentralisée).

 




Evolution des types de mauvais traitements aux enfants

 
>Les enfants peuvent directement appeler le 119 ou consulter Allô Enfance Maltraitée - 119.
>Pour obtenir des informations ou de l'aide on peut s'adresser à l'association Enfance et partage ou sur leur numéro verte 0800 05 1234.



Violences conjugales

En France, en 2006, 168 personnes sont décédées, victimes de leur compagnon (ou de leur compagne) :


Sans surprise, les femmes sont majoritairement les victimes des violences conjugales (82% des cas).
A noter que sur les 29 femmes auteurs de crimes sur des hommes, 15 d’entre elles étaient victimes de violences de la part de leur partenaire.
>En cas de violences conjugales, appeler Violences Conjugales Info au 3919.



L'éloignement

Les lois de mai 2004 et décembre 2005 ont organisé l’éloignement de l’auteur de violences conjugales du domicile de la victime, spécialement en cas de récidive.



Excision, infibulation, mutilations sexuelles

Ces pratiques de mutilation sexuelle des femmes ou filles sont en usage dans certaines ethnies d'Afrique.
L’excision, c’est l’ablation d’une partie plus ou moins importante du clitoris et des petites lèvres.
L’infibulation correspond à l'ablation des grandes lèvres et à leur suturation pour ne laisser qu'un petit orifice.
Ces pratiques peuvent entraîner la mort de la victime et constituent une mutilation.
On estime à 130 millions le nombre de femmes mutilées sexuellement dans le monde. En France près de 200 000 femmes ou filles seraient mutilées ou menacées de l'être.
La personne qui procède à ces mutilations est maintenant lourdement sanctionnées (10 ans d’emprisonnement ). Cette peine est doublée (20 ans de prison) si la mutilation est commise sur un mineur de moins de quinze ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur le mineur.
L'entourage et les personnes qui sont informées et qui ne s'opposent pas à la mutilation sont considérées comme complices et risquent également de lourdes sanctions.
>Aide, écoute, conseils, auprès du GAMS - Groupe femmes pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles et autres pratiques affectant la santé des femmes et des enfants
Enfin, il existe des possibilités de réparer partiellement les dégâts à l'aide de la chirurgie réparatrice. Cette opération est intégralement prise en charge par la Sécurité Sociale.



Mariages forcés

Voir notre fiche Etat civil - Mariage



Harcèlement sexuel dans le sport

Une enquête réalisée par des chercheurs de l’université de Bordeaux II et du CHU de Bordeaux sur un échantillon de 356 jeunes sportifs révèle près de 100 cas de violences sexuelles. Le comportement des individus en milieu sportif est donc loin des valeurs attendues.
 




Avez-vous été victime de harcèlement ou d'agression ?

 
C'est l'INAVEM (Institut National d’Aide aux Victimes et des Médiations) qui est chargé de répondre au mieux aux jeunes qui ont besoin de se confier ou qui ont besoin d’informations.
>Un numéro d'appel est mis en place : le 08 842 846 37 (prix d’un appel local) INAVEM - Institut National d'Aide aux Victimes et de Médiation.






Publicité

Publicité

Publicité

Accueil Dossiers justice, sécurité
Accueil justice, sécurité
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine