Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    revenus, aides sociales  
 Actualités    aides et revenus  
revenus, aides sociales
Publicité


Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Le salarié de la précarité
PUF

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

3e année de hausse de la pauvreté en France d'après l'INSEE

09/10/2013

D'après l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), 2011 est la 3e année consécutive de hausse de la pauvreté en France. Cette étude publiée en septembre 2013, porte sur 2011, mais il se pourrait bien que 2012 se conclut de même.



Près de 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté

14,3% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté. Cette proportion augmente pour la troisième année consécutive, même si la hausse enregistrée en 2011 (+0,3 %) est plus modérée que celle constatée les deux années précédentes (+ 0,5% en 2009 et + 0,6 % en 2010).



Définition du seuil de pauvreté

On ne sait pas très bien ce qu'est un "riche", mais "pauvre" possède une définition officielle. Le seuil de pauvreté, revenu en dessous duquel on est considéré comme pauvre, correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population. Il s’établit en 2011 à 977 € mensuels et concerne 8,7 millions de personnes qui touchent moins de ce plafond.

Les inégalités de revenu se creusent en France

On l'a dit, le seuil de pauvreté est calculé en fonction du revenu médian de la population. En 2011, le niveau de vie médian est resté stable par rapport à 2010. Il est 19 550 euros annuels (soit 1 630 euros par mois). Donc, par un simple effet de bascule, si le nombre de pauvres augmente, c'est que le nombre de riches aussi.
En 2011, le niveau de vie a augmenté uniquement pour la moitié la plus aisée de la population. Pour la moitié la plus modeste, il a reculé.
La pauvreté s’accroît davantage parmi les chômeurs et les jeunes adultes (18-29 ans). L’augmentation des durées de chômage et des conditions d’emplois moins favorables (contrat à durée limitée, temps partiel) expliquent pour partie que ces populations soient plus affectées.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    revenus, aides sociales  
 Actualités    aides et revenus  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine