Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    transports  
 Actualités    transports  
transports
Publicité

Nationale bordée de platanes (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Code de la route - 2009
Michelin

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Bilan de la sécurité routière en 2006

13/07/2007

Synthèse générale de l’année 2006 Le bilan de l’insécurité routière de la France entière en 2006, métropole plus les quatre départements d’outre-mer: Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion présente une diminution de 4,6 % du nombre d’accidents corporels, de 10,8 % du nombre de personnes tuées et de 5,1 % du nombre de blessés par rapport à l’année 2005.
En métropole, avec 11,5 % de tués en moins au cours de cette année 2006, c’est la cinquième année consécutive que le bilan s’améliore et la deuxième plus forte diminution depuis la baisse exceptionnelle de 20,9 % en 2003.
La baisse du nombre de tués a été plus marquée en milieu urbain qu’en rase campagne, moins dans les grandes villes que dans les petites et moyennes agglomérations. Par réseaux, c’est sur les routes nationales et départementales que la baisse a été la plus élevée (− 13,5 %). Sur les autoroutes de liaison, la hausse constatée l’an dernier (+ 16,7 %) est en partie compensée cette année (− 11,2 %).
Par catégories d’usagers, c’est pour les piétons (− 15,7 %), les usagers de voitures de tourisme (− 14,3 %), les motocyclistes (− 12,7 %) et les cyclomotoristes (− 11,0 %) que l’évolution est la plus favorable. En revanche, le nombre de tués augmente légèrement pour les cyclistes (+ 0,6 %).
S’agissant de l’évolution intra-annuelle analysée en données CVS, on constate une très grande stabilité au cours de l’année 2006 autour d’une tendance moyenne de 4 700 tués sauf en avril et en décembre.
Le principal facteur ayant contribué à ces résultats est la baisse de 1,2 % des vitesses moyennes pratiquées par les automobilistes et par les motocyclistes. Cette baisse est due d’abord au développement du contrôle-sanction automatisé qui a multiplié par deux le nombre d’infractions vitesse mais aussi à la hausse du prix des carburants jusqu’à l’été.
Cette hausse des prix des carburants a également contribué à une stagnation du trafic par rapport à l’an dernier alors qu’il progressait régulièrement de 2,5 à 3 % au cours des dernières années: cette année comme en 2005, les progrès obtenus en particulier grâce aux améliorations des véhicules et des infrastructures n’ont donc pas été contrebalancés par des hausses du trafic et sont donc visibles dans la baisse du nombre des tués.
Les progrès en matière de port de la ceinture se poursuivent en ville, les taux de port en rase campagne avoisinant désormais les 100 %.
En ce qui concerne le facteur alcool, les analyses montrent une quasi-stabilité du nombre d’accidents mortels avec alcool à 28,4 % en 2006 contre 28,1 % en 2005, alors que l’alcoolémie des conducteurs en circulation augmente. Elle se situe maintenant à 0,98 % contre 0,85 % en 2005.
A noter que, malgré le quasi-abandon de la mesure sur les feux de croisement de jour, il subsiste une proportion non négligeable de conducteurs utilisant leurs feux de jour tout au long de l’année et quel que soit le type de réseau.
Pour les prochains mois, il semblerait qu’on s’achemine vers un retour à une tendance favorable.


 
 
 
Publicité

Les autres Infos sur ce sujet


Publicité

 Actualités    transports  
 Actualités    transports  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine