Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  
santé, soins
Publicité

SAMU en grève (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Chirurgie esthétique
Plon

Dernières infos

Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 :  hausse importante Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 : hausse importante
Au second trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 126,19, contre 125,90 au trimestre précédent.
Les résultats du Bac 2017 académie par académie Les résultats du Bac 2017 académie par académie
Les résultats du baccalauréat sont affichés aujourd'hui dans les établissements. Ils sont également disponibles sur les différents sites
Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ? Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ?
Le 27 avril, Marisol Touraine (Santé), Stéphane Le Foll (Agriculture), et Martine Pinville, (Commerce) ont signé une charte d
Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ? Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ?
Le ministère du travail vient de publier les résultats de la deuxième mesure d’audience des syndicats. Un système
Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 :  la reprise se confirme Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 : la reprise se confirme
Au premier trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 125,90, contre 125,50 au trimestre précédent.
Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017 Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017
Le mécanisme du prélèvement à la source se met progressivement en marche. 2017 sera l'année charnière avant la
853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac) 853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac)
Les candidats au BAC ont jusqu'au 2 avril pour confirmer qu’ils sont toujours candidats au BAC et
Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent
La loi de 2013 relative à la transparence de la vie publique rend permet pour la première fois de
Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard
Les femmes ont eu leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans en 2015 soit 4,5 ans plus tard
Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet
Comme tous les ans, nous vous proposons les chiffres détaillés de réussite au BAC 2016, lycée par lycée. Il
Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air
La vignette écolo Crit'Air est désormais obligatoire à Paris et à Grenoble. Faute de ne pas l'avoir

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

La pénurie de médecins est à l'horizon, certaines régions seront sous-médicalisées

16/10/2007

La France n’a jamais compté autant de médecins en activité qu’aujourd’hui, pourtant la pénurie se profile à l'horizon.
La baisse prévisible du nombre de médecins en activité.
Les 3 causes sont :
- la réduction, entre 1983 et 1993, du nombre d’étudiants en médecine (numerus clausus),
- le nombre croissant de médecins partant à la retraite
- la demande accrue de soins exprimée par une population vieillissante.
Selon les projections établies par le ministère de la santé, les années à venir verront se succéder trois phases:
- jusqu’en 2007, le nombre de médecins en activité demeure stable;
- de 2008 à 2015, les cessations d’activité seront supérieures aux installations et l’écart s’accroît progressivement. Pendant cette période, les modifications de numerus clausus décidées depuis 2004 n’auront aucune influence sur le nombre de médecins en activité;
- à compter de 2016, le nombre d’installations recommencera à croître, mais il faudra attendre 2025 pour que le nombre d’entrées soit égal à celui des sorties.
Ce schéma conclut à la baisse du nombre de médecins en activité de 9,4 % entre 2006 et 2025, passant de 207 277 à 186 000.
La densité médicale retrouverait ainsi, en 2025, un niveau proche de celui enregistré au milieu des années quatre-vingt.

L’aggravation probable des inégalités territoriales d’accès aux soins
Des écarts de densité médicale importants existent déjà. En région Centre, par exemple, les effectifs de médecins généralistes sont inférieurs de 20 % à la moyenne nationale.
Au total, selon les travaux réalisés par les missions régionales de santé, 2,3 millions de personnes vivent dans 643 zones identifiées comme « en difficulté » ou « fragiles » en termes de présence médicale.
Or, la baisse du nombre de médecins en activité va se traduire par un creusement de ces disparités notamment en zone rurale, en zone de montagne ou dans les quartiers sensibles des périphéries urbaines.
Ce problème ne se résoudra pas spontanément. Un sondage commandé par l’ordre national des médecins fait apparaître que 63 % des étudiants et 60 % des jeunes médecins n’envisagent pas de s’installer en zone rurale, en raison des exigences fortes de présence et de disponibilité.
Quelles sont les mesures prises pour corriger les inégalités territoriales ?
Depuis 2005, les pouvoirs publics ont privilégié le recours à des mécanismes d’incitation financière pour favoriser l’installation ou le maintien des médecins dans les zones sous-médicalisées déterminées par les missions régionales de santé.
Sous certaines conditions (lieu d’installation, durée limitée), les médecins bénéficient d’exonérations partielles au titre de l’impôt sur le revenu et de la taxe professionnelle.
- des aides encouragent la création des cabinets en zone sous-médicalisée: prime à l’installation, mise à disposition d’un logement, prise en charge de tout ou partie des frais d’investissement ou de fonctionnement nécessaires à l’activité de soins.
- une majoration des honoraires de 20 % est versée par l’assurance maladie aux médecins exerçant en groupe dans les zones sous-médicalisées et s’engageant à poursuivre cet exercice pendant trois ans.
- des dérogations au parcours de soins sont prévues afin que les assurés consultant les médecins nouvellement installés dans les zones sous-médicalisées ne soient pas pénalisés pour non respect des règles de consultation du médecin traitant.
Or, ces dispositifs sont insuffisamment efficaces, en partie faute d’une véritable politique d’information en direction des principaux intéressés.


 
 
 
Publicité

Les autres Infos sur ce sujet


Publicité

 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine