Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  
santé, soins
Publicité

pharmacie
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Chirurgie esthétique
Plon

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Piqûres de tique : les dangers de la maladie de Lyme

02/01/2008

L'InVS fait le point sur les maladies transmises par les piqûres de tique.
Une maladie grave difficilement détectée
La maladie de Lyme (neuroborréliose de Lyme) provoque des fièvres importantes, des paralysies faciales, des douleurs articulaires qui peuvent faire penser d'abord à d'autres maladies.
C'est pourquoi, l'InVS conseille dans les zones touchées, devant tout symptômes de méningite, de faire une sérologie de Lyme (mais surtout pas après chaque piqûre de tique !).
Et surtout, il faut penser à évoquer le diagnostic devant tout tableau neurologique douloureux.
La prévention des piqûres de tique
Les tiques s'attrapent en marchant dans les herbes pendant la saison chaude. C'est pourquoi, il est conseillé de se protéger un minimum lorsque l'on se promène dans les champs (vêtements serrés, bottes, produits répulsifs).
Presque toutes les régions sont touchées par la maladie, plus particulièrement l'Est (Alsace, Jura, Vosges), le Centre (Auvergne, Berri, Limousin), mais aussi la Bretagne et la région parisienne. 5 à 20 % des tiques seraient porteuses de la bactérie.
La bactérie responsable de la maladie de Lyme est transmise par la salive de la tique lors de la piqûre. Plus le temps d’accrochage est long, plus le risque de transmission est important. Il faut donc surveiller sa peau et en cas de piqûre ne pas perdre de temps.
Des conseils pour retirer les tiques sur le site perso Tiquatac.
Une année 2007 plus calme que 2006
Le nombre de cas notifiés en 2007 est bien inférieur au nombre de cas notifiés en 2006. L’explication de cette diminution par une différence de climat très marquée entre ces deux années paraît plausible mais reste hypothétique.


 
 
 
Publicité

Les autres Infos sur ce sujet


Publicité

 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine