Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    banque, argent  
 Actualités    banque, argent  
banque, argent
Publicité

distributeur de billets (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


La banque à découvert
Revue Banque

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Rémunération des banques et conventions de compte : un système bancaire pas très moral

06/06/2008

Normalement, un contrat, c'est ce que 2 personnes signent pour fixer entre elles les conditions précises d'un accord commercial. Mais peut-on encore parler de contrat avec les banques, les opérateurs téléphoniques, les assureurs ou les fournisseurs d'énergie ?
42 millions de clients ont déjà signé sans trop faire attention une convention de compte à fin 2007, soit près de 75 % des clients particuliers.


Un client informé

Dans la pratique, le client, est à peu près obligé de posséder un compte bancaire. D'après l’INSEE, 98,4% de la population âgée, au moins, de 18 ans, disposaient d’un compte courant, au début de 2004 contre 96,6% au début de 1998.
Le client a choisi son banquier pour sa bonne tête, sa proximité ou toute autre raison étrange et il a signé consciencieusement les documents qu'il lui tendait. De nombreuses pages imprimées en petit. On s'éloigne terriblement de l'idée d'acceptation. A-t-il vraiment le choix ? Peut-il trouver mieux ailleurs ? Peut-il négocier certains points ? Imaginez la tête du banquier...
La FBF (Fédération Bancaire Française) précise qu'une "convention de compte est un contrat écrit entre la banque et son client qui contient les règles s’appliquant aux relations bancaires courantes: on peut s’y reporter en cas de doute ou de difficultés. Une convention de compte est fournie gratuitement à chaque ouverture de compte depuis février 2003. "
En fait, ce n'est qu'un tarif. C'est déjà çà.


Le prix de l'argent

Pour faire face aux importants coûts de traitement de nos comptes (frais de personnel, de locaux, d'informatique...), les banques françaises ont la particularité de se payer en grande partie sur les frais de dépassement et autre agios. Dans d'autres pays, elles facturent des frais de tenue de compte (mais les associations d'utilisateurs françaises n'en veulent pas), ou facturent plus cher les entreprises.
Pourront-elles longtemps conserver cette autre exception française, pas très charitable pour les clients désargentés ? Nous verrons bien. En tout cas, le plafonnement récent des frais n'a pas résolu grand chose. Avoir un compte bancaire ne coûte pas cher, manquer d'argent revient cher.


La valeur du travail

Le monde moderne s'est muni de règles de bonne gestion : Sarbanes-Oxley, Bâle II, IFRS, qui obligent les banques à rendre des comptes précis et à couvrir leurs risques. Pourtant les scandales bancaires et financiers succèdent aux scandales : BCCI, Barings, Crédit Lyonnais, Société Générale...
Tout le monde s'est interrogé pour savoir comment Jérôme Kerviel avait pu déjouer les sécurités de sa banque et perdre autant d'argent.
Mais le ver était déjà dans le fruit. Où est donc la moralité d'un système où il est de règle que quelques traders puissent, grosso modo, jouer chaque jour avec la totalité du capital d'une entreprise, fruit d'un travail quotidien et méticuleux, parfois exténuant, de 60 000 salariés ?
Le système bancaire ne devrait-il pas revenir à un système plus cohérent : faire payer au plus juste prix ses services et en tirer des bénéfices réellement mérités ?


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    banque, argent  
 Actualités    banque, argent  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine