Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  
santé, soins
Publicité

soda alcoolisé Smirnoff (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Se libérer de ses dépendances
Pocket

Dernières infos

Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 :  hausse importante Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 : hausse importante
Au second trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 126,19, contre 125,90 au trimestre précédent.
Les résultats du Bac 2017 académie par académie Les résultats du Bac 2017 académie par académie
Les résultats du baccalauréat sont affichés aujourd'hui dans les établissements. Ils sont également disponibles sur les différents sites
Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ? Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ?
Le 27 avril, Marisol Touraine (Santé), Stéphane Le Foll (Agriculture), et Martine Pinville, (Commerce) ont signé une charte d
Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ? Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ?
Le ministère du travail vient de publier les résultats de la deuxième mesure d’audience des syndicats. Un système
Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 :  la reprise se confirme Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 : la reprise se confirme
Au premier trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 125,90, contre 125,50 au trimestre précédent.
Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017 Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017
Le mécanisme du prélèvement à la source se met progressivement en marche. 2017 sera l'année charnière avant la
853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac) 853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac)
Les candidats au BAC ont jusqu'au 2 avril pour confirmer qu’ils sont toujours candidats au BAC et
Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent
La loi de 2013 relative à la transparence de la vie publique rend permet pour la première fois de
Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard
Les femmes ont eu leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans en 2015 soit 4,5 ans plus tard
Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet
Comme tous les ans, nous vous proposons les chiffres détaillés de réussite au BAC 2016, lycée par lycée. Il
Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air
La vignette écolo Crit'Air est désormais obligatoire à Paris et à Grenoble. Faute de ne pas l'avoir
Indice de référence des loyers du quatrième trimestre 2016 :  douce reprise Indice de référence des loyers du quatrième trimestre 2016 : douce reprise
Au quatrième trimestre 2016, l’indice de référence des loyers remonte légèrement à 125,50, contre 125,33 au trimestre précédent
Soldes d'hiver 2017 : vos droits, dates par département Soldes d'hiver 2017 : vos droits, dates par département
Les soldes d'hiver débuteront le mercredi 11 janvier 2017 et se termineront le mardi 21 février 2017.
Le poids des impôts au bilan du quinquennat Le poids des impôts au bilan du quinquennat
Sans surprise le montant des impôts qui pèsent sur les ménages, directement ou indirectement s'est considérablement accru alors
Le nom définitif des nouvelles régions est fixé Le nom définitif des nouvelles régions est fixé
Depuis le 1er janvier 2016, le nombre de régions française métropolitaines est passé de 21 à 12.
7 des

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

La consommation d'alcool en France

12/02/2007

La consommation d'alcool en France
Estimation du nombre de consommateurs d'alcool en France métropolitaine parmi les 12-75 ans
Expérimentateurs (personnes ayant déclaré avoir consommé au moins une fois au cours de leur vie) : 42,5 millions
- dont actuels (consommateurs dans l’année) : 39,4 millions
- dont réguliers (au moins 3 consommations d'alcool dans la semaine pour les adultes, au moins 10 par mois pour les adolescents) : 9,7 millions
Ivresses régulieres: au moins 10 ivresses au cours de l'année
La consommation d'alcool en population adolescente
Si avant 14 ans la consommation d’alcool reste rare [1], en revanche à 17 ans, l’alcool est de très loin la substance psychoactive la plus consommée au cours des 30 derniers jours. En effet, 8 jeunes de cet âge sur 10 (75 % des filles et 82 % des garçons) en déclarent au moins un usage au cours de cette période [2]. Ce décalage garçons/filles s’accentue dès lors que le niveau de consommation s’élève. Ainsi, près de trois fois plus de garçons que de jeunes filles (18 % contre 6 %) déclarent un usage régulier, soit dix consommations au cours du dernier mois.
Plus de la moitié des jeunes de 17 ans (57 %) déclarent avoir déjà été ivres au cours de leur vie, près de la moitié (49 %) au cours des douze derniers mois et un sur dix (10 %) au moins dix fois au cours de cette période. Comme la consommation d’alcool, l’ivresse s’avère très masculine: le sex ratio atteint 1,3 pour l’ivresse au cours de la vie, 1,4 pour l’ivresse au cours de l’année et 2,9 pour l’ivresse régulière (au moins dix épisodes au cours de l’année).
Moins de la moitié des jeunes (46 %) disent avoir bu plus de cinq verres en au moins une occasion au cours des trente derniers jours, 2,2 % déclarant l’avoir fait au moins 10 fois. Ce comportement d’alcoolisation, qui correspond au binge drinking anglo-saxon désignant une alcoolisation ponctuelle clairement supérieure aux recommandations de l’OMS, s’avère très masculin: 56 % des garçons contre 36 % des filles l’ont eu au moins une fois, 3,6 % vs 0,7 % au moins dix fois.
Le classement des boissons en fonction du nombre de leurs consommateurs au cours du mois, montre que les bières et les prémix sont les boissons les plus populaires avec 57 % et 48 % de consommateurs, devant les alcools forts (43 %) puis les champagnes et vins mousseux, les coktails et le vin qui arrive en sixième position (28 %). Les hiérarchies des préférences des garçons et des filles sont proches, mais se distinguent notamment pour les trois premiers choix, aussi bien en termes de produits que de classement: bière, puis alcools forts et prémix pour les garçons, prémix, puis champagne et bière pour les filles. La forte présence des prémix dans cette hiérarchie invite à considérer avec attention les usages de ces produits et les stratégies de commercialisation et de promotion qui leurs sont attachées. Ils ont en effet d’abord disparu en 1997 à la suite d’une taxe spécifique et sont réapparu en 2002 à la faveur d’un contournement de la réglementation. La hiérarchie des consommateurs réguliers est pour sa part très proche de celle des garçons, surreprésentés dans cette catégorie de buveurs.
Au niveau européen, les jeunes Français déclarent des usages d'alcool relativement moyens comparativement aux autres pays: 7 % des élèves français âgés de 16 ans déclarent un usage régulier, classant la France à la 21ème place des pays européens, les Pays Bas étant le pays où cette consommation régulière est la plus élevée (25%) et la Finlande celui où elle est la plus faible (3 %) [3].
La consommation d'alcool chez les 18-75 ans En population générale adulte, en 2005, seuls 7 % des 18-75 ans déclarent n'avoir jamais bu de boisson alcoolisée (ni même des boissons peu alcoolisées comme le cidre ou le panaché), 37 % en consomment seulement occasionnellement, 35 % au moins une fois par semaine mais pas tous les jours, 15 % tous les jours. Les hommes s'avèrent nettement plus consommateurs que les femmes: ils sont en effet trois fois plus nombreux à se déclarer des usagers quotidiens (23 % vs 8 %) et 41 % d'entre eux déclarent une consommation hebdomadaire (mais pas quotidienne) contre 29 % des femmes. À l'inverse, la moitié des femmes disent consommer occasionnellement (48 %) alors que ce n'est le cas que du quart des hommes de 18 à 75 ans (25 %). Globalement, les usages d'alcool apparaissent en baisse depuis une décennie et en particulier depuis 2000 [4, 5].
La boisson alcoolisée la plus couramment consommée reste le vin (81 % des 18-75 ans en ont bu au cours de l'année) devant les alcools forts (58 %) et la bière (54 %) [4].
En 2005, 15 % des adultes disent avoir connu au moins un épisode d'ivresse au cours des douze derniers mois, 5,5 % déclarant en avoir connu au moins trois. Ces comportements sont restés stables entre 1995 et 2005. L'ivresse au cours de l'année s'avère trois fois plus fréquente parmi les hommes (22 %) que parmi les femmes (7 %) et décroît significativement avec l'âge. Pour ceux qui déclarent avoir été ivres dans l'année, le nombre moyen d'ivresses est de 6,0 avec là encore une nette prédominance masculine [4]. Chez les adolescents, l'ivresse augmente fortement avec l'âge. L'ivresse régulière qui consiste à déclarer au moins 10 ivresses au cours de l'année, est rare. Quasi nulle avant 16 ans [1], elle reste un comportement largement masculin concernant un garçons sur neuf à 17-18 ans [2].
L'usage problématique Il est également possible de repérer, à partir des enquêtes en population générale, les individus ayant des difficultés avec leur consommation d’alcool grâce au test DETA (Diminuer, Entourage, Trop, Alcool) [5]. Ce test se compose de quatre questions: "Avez vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boisson alcoolique "; "Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation "; "Avez-vous déjà eu l'impression que vous buviez trop "; " Avez-vous déjà eu besoin d'alcool dès le matin pour vous sentir en forme ". A partir de deux réponses positives, la possibilité d'une consommation excessive ou d'une éventuelle alcoolodépendance passée ou présente est jugée élevée. Ainsi, en 2005, environ 10 % des adultes peuvent être considérés comme ayant, ou ayant eu, un usage problématique d’alcool.
Cette proportion est restée stable depuis le début des années 1990. L'indication d'un tel usage problématique apparaît plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (15 % vs 5 %) et varie faiblement avec l'âge: elle concerne environ 10 % de toutes les classes d'âge, à l'exception des plus de 65 ans (7 %).
Sources
Les données présentées proviennent des enquêtes en population générale les plus récentes: les Baromètres santé 2000 et 2005 coordonnés par l'INPES [4, 5, 7], qui présentent l'intérêt de reposer sur un échantillon plus important, les Enquêtes sur la Santé et les Consommations lors de l'Appel de Préparation A la Défense (ESCAPAD, 2000, 2001, 2002, 2003) de l'OFDT [2], permettent de faire annuellement le point sur les niveaux de consommation de substances psychoactives des jeunes de 17-18 ans et de présenter les évolutions récentes de ces pratiques à la fin de l’adolescence, elles permettent également de proposer un atlas régional des consommations adolescentes [6]; les enquêtes European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs (ESPAD, 1999, 2003) de l'OFDT et de l'INSERM [1, 3], permettent pour leur part d’observer les usages des jeunes adolescents, en particulier ceux âgés de 12 à 16 ans qui restent très majoritairement scolarisés.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine