Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  
santé, soins
Publicité

pharmacie discount dans le 15e
pharmacie discount dans le 15e
(doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Comprendre l'eczéma
Modus Vivendi

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Retrait du Parfenac (bufexamac)

15/09/2010

L’Afssaps (Agence Française de Sécurité SAnitaire des Produits de Santé) ordonne le retrait du marché du Parfenac, crème à usage dermatologique.
Cette décision n'est que la traduction de la demande de la Commission européenne, faisant elle-mêm suite aux recommandations émises par l’EMA (Agence européenne du médicament), en raison du risque élevé d’allergies de contact, parfois graves, avec le bufexamac.



Traitement du prurit

Le bufexamac est un anti-inflammatoire non stéroïdien indiqué en France dans le traitement symptomatique du prurit provoqué par des manifestations inflammatoires cutanées. Cette substance est disponible en France depuis 1974. A ce jour, une seule spécialité, Parfenac, est commercialisée.
La survenue d’allergies de contact, souvent graves et nécessitant une hospitalisation, chez des patients traités par bufexamac a conduit certains pays, dont la France, à en restreindre l’utilisation.



Un médicament déjà sous surveillance

En France, quatre enquêtes de pharmacovigilance ont été menées depuis 1990. Elles ont conduit successivement à la contre-indication, en 1997, du bufexamac dans l’eczéma de contact, la dermatite atopique et les brûlures, et à son inscription sur la liste II des substances vénéneuses (disponible uniquement sur prescription médicale renouvelable) en 2002. En dépit de ces mesures, les données les plus récentes de pharmacovigilance montrent que le nombre d’effets indésirables cutanées reste important, et que subsiste une utilisation hors AMM (eczéma, peau lésée) et sans avis médical. L’eczéma demeure l’effet indésirable le plus observé.
C'est au vu de ces données, que la commission nationale de pharmacovigilance avait demandé la réévaluation du bénéfice/risque du bufexamac.



Les précautions à prendre

L’Afssaps recommande aux patients actuellement traités par Parfenac d’arrêter leur traitement et de consulter leur médecin afin qu’il puisse reconsidérer leur traitement, ou de prendre conseil auprès de leur pharmacien.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine