Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Dossiers
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Dossiers état civil, identité, élections
Accueil état civil, identité
état civil, identité, élections
Publicité

mariage

Le mariage en France

Le repli des mariages se poursuit, alors que le PACS séduit de plus en plus de couples.
En 2000, plus de 300 000 mariages avaient été célébrés en France. Depuis ce pic, le nombre de mariages s'est replié autour de 273 000 mariages.
 




Evolution du nombre de mariages en France

 
Le premier mariage a lieu toujours plus tardivement. L’âge moyen au premier mariage augmente de 2 mois par rapport à 2006 pour les hommes comme pour les femmes. En à peine cinq ans, il a augmenté d’une année. Par contre, l’écart d’âge moyen de 2 ans entre époux et épouse demeure très stable. La moyenne d'âge pour un premier mariage est de 31,5 ans pour un homme et de 29,5 ans pour une femme.



Age légal de mariage

Depuis 2005, l'âge légal est de 18 ans, pour les garçons, comme pour les filles (et non plus 15 comme autrefois).



Lieu de mariage

Normalement le mariage a lieu dans la ville de résidence de l'un des époux. Mais souvent le lieu de résidence des parents, voire de leur résidence secondaire est accepté par l'état civil. A vérifier à l'avance toutefois.



Formalités de mariage civil

Il faut remettre un mois à l'avance un dossier en mairie :


Les bans (affichage officiel en mairie) sont publiés au moins 10 jours avant la cérémonie.
>Consultez Service-public.fr - Mariage pour des informations complètes ou allez en mairie.



Régimes matrimoniaux

Le notaire est la bonne personne, aussi bien pour fournir un conseil que pour rédiger les contrats de mariage. Voici les différents régimes matrimoniaux :




Le régime matrimonial

Si les mariés ne souhaitent pas être soumis au régime légal (celui de la communauté réduite aux acquêts), ils doivent choisir un régime
matrimonial.
Le régime matrimonial détermine, pendant et après le mariage, les règles régissant les rapports financiers des époux entre eux, mais
aussi envers les tiers.
Plusieurs éléments doivent être pris en compte, à la fois juridiques, fiscaux, mais aussi familiaux et professionnels…
Un notaire est alors indispensable. En ligne avec la situation et projets des futurs mariés, il établit un audit et les renseigne sur les conséquences à plus ou moins long terme du régime choisi.
Les futurs époux doivent choisir un régime matrimonial en établissant devant notaire un contrat de mariage avant la célébration du mariage.



Comment changer de régime matrimonial ?

Lorsque le patrimoine ou la situation des mariés changent, peut-on alors opter pour un autre régime ?
Est-ce possible de changer de régime matrimonial ?
Pour être autorisé à changer de régime matrimonial, les demandeurs doivent être mariés depuis au moins deux ans et établir une convention notariée.
En présence d’enfants mineurs ou si des enfants majeurs (voire des créanciers) se manifestent contre ce changement de régime matrimonial, la convention notariée devra, en plus, être homologuée par le tribunal de grande instance. Dans ce cas, le juge statue en fonction des intérêts de la famille.



Mariage et enfants

Autrefois, il fallait d'abord se marier avant d'envisager de faire un enfant. Cette époque est terminée. En 2005, les enfants âgés de moins de 3 ans, n'étaient que 58 % à vivre avec un couple parental marié, alors qu'ils étaient encore 75% en 1990. Le mariage n'est donc plus un préalable à la maternité et à la paternité.
 



Situation des parents suivant l'âge des enfants

 



Union des couples de même sexe : PACS et mariage homosexuel

La loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe a été publiée au Journal Officiel du samedi 18 mai 2013. Depuis cette date, on estime qu’environ 7 000 couples de même sexe ont célébré leur union en France en 2013.



Mariages forcés

Des jeunes filles ou des jeunes femmes, mais aussi des jeunes hommes, peuvent être forcés par leur famille à se marier, à l’occasion notamment de vacances à l’étranger.
Bien qu'il n’existe aucune statistique officielle du nombre de mariages forcés en France, le rapport du Haut conseil à l’intégration concernant les droits des femmes issues de l’immigration estime à 70 000 le nombre de jeunes filles concernées.
En droit français, l’absence de consentement au mariage est une cause de nullité.
La loi de 2006 propose désormais plusieurs principes de protection :


Si vous êtes de nationalité française, vous pouvez bénéficier, en cas de mariage forcé à l’étranger, d’une protection et d’une aide appropriées.
>Le site Ministère des Affaires étrangères - Mariages forcés conseille ceux qui pourraient être concernés.






Publicité

Publicité

Publicité

Accueil Dossiers état civil, identité, élections
Accueil état civil, identité
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine