Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Dossiers
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Dossiers santé, soins
Accueil santé, soins
santé, soins
Publicité

SIDA, IST, MST

Le SIDA en France

En France, le nombre de personnes qui découvrent leur séropositivité, qui était de près de 8000 en 2003 est bien descendu jusqu'à 6200 entre 2011 et 2013, mais est remonté à 6600 en 2014.
 
Nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité (doc. Yalta Production)
Nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité(doc. Yalta Production)

Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité en 2014, 31% étaient des femmes, proportion qui, après avoir diminué de 2003 (43%) à 2012, s'est stabilisée depuis.
L'âge moyen du diagnostic est de 36 ans chez les femmes et 39 ans chez les hommes.
La proportion de jeunes de moins de 25 ans est de 11% (proportion stable depuis 2003) et celle des seniors de 50 ans et plus, est de 20%, en augmentation progressive depuis 2003.

La majorité des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2014 sont nées en France :
- 52% sont nés en France,
- 32% sont nés en Afrique subsaharienne,
- 7% sur le continent américain ou en Haïti,
- 4% dans un pays européen autre que la France
- 5% dans une autre région du monde.



Comment est-on contaminé par le virus VIH

56% des personnes contaminées en 2014 l'ont été lors de rapports hétérosexuels, moins de 43% par rapports homosexuels entre hommes et 1% environ lors d'injection de drogue.
Personnes contaminées lors de rapports hétérosexuels :
- 54% des personnes contaminées en 2014 sont nées en Afrique subsaharienne
- 30% sont nées en France
- 8% sont nées sur le continent américain ou en Haïti
- 3% sont nées dans un pays européen hors France
- 5% dans une autre région du monde (5%).
Hommes contaminés par rapports homosexuels :
Les hommes contaminés par rapports sexuels entre hommes sont pour la plupart nés en France (82%), 5% sont nés sur le continent américain, 4% en Europe hors France, 4% en Afrique subsaharienne, et 5% dans une autre région du monde.
Leur âge moyen est de 35 ans (36 pour ceux nés en France, 32 pour ceux nés dans un autre pays). La part des jeunes de moins de 25 ans, après avoir quasiment doublé de 2003 (8%) à 2012 (15%), s'est stabilisée depuis (13% en 2014). La part des 50 ans et plus atteint 15% en 2014.
Contamination lors d'une injection de drogue :
Les personnes contaminées par usage de drogues injectables représentent environ 1% des nouveaux séropositifs.
Ce sont majoritairement des hommes (85%).

Risques, dépistage

La plus médiatisée des maladies sexuellement transmissibles est bien sûr le SIDA, mais il faut également tenir compte de l'hépatite et surtout de nombreuses autres maladies, comme la syphilis.
Qu'est-ce que prendre un risque ? Comment se faire dépister gratuitement et dans l'anonymat ?
>Toutes ces questions et bien d'autres trouvent une réponse claire sur le site de SIS (Sida Info Service).
>Egalement, une information sur la sexualité et ses risques, spécialement destinée aux adolescents sur le site de l'INPES protegetoi.org



Préservatifs

Le préservatif est la façon la plus efficace pour se protéger contre les maladies transmises lors des relations sexuelles. Un préservatif coûte entre 0,15 et 1,50 euros suivant le type et le commerce.
Il existe des préservatifs féminins.
>Une information sur la sexualité et ses risques, spécialement destinée aux adolescents sur le site de l'INPES protegetoi.org



Soins aux malades

Dans le but de coordonner l'action de soin contre le SIDA, il a été créé une trentaine de centres spécialisés, les CISIH (Centres d'Information et de Soins de l'Immunodéficience Humaine ). Ils se trouvent généralement dans des grands centres hospitaliers.
Les CISIH ont été rebaptisés COREVIH (COordination RÉgionale de la lutte contre l’infection par les Virus de l’Immunodéficience Humaine) et devraient désormais mieux associer les associations d'aide aux malades à leur action.



Soutien aux malades du sida

Plusieurs organisations fournissent informations ou aide directe aux victimes du SIDA. Notamment Actif Santé, Actions traitements, Aides, l'ALS, Chrétiens&Sida, l'UNALS ou des associations de malades comme Positifs.




Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie due à un virus.
Une étude de l’Institut de veille sanitaire et de l’Inserm, estime en France à 280 000 le nombre de porteurs chroniques du virus de l’hépatite B (VHB) et à 1 300 par an le nombre de décès qui lui sont imputables.
L’hépatite B aiguë ne produit pas de symptôme dans la majorité des cas. Elle guérit dans 90 à 95 % des cas.
Cependant, l’hépatite B est particulièrement grave, voire mortelle, dans 1 cas sur 1000 (hépatite fulminante) et le plus souvent
L’hépatite B peut aussi évoluer vers une forme chronique et dans certains cas entraîner des complications graves comme la cirrhose ou le cancer du foie.
 




Les principaux facteurs de transmission de l’hépatite B en France

 
La prévention de l'hépatite repose sur 3 points :


>Conseils, aide sur le site de SOS Hepathites.



Papillomavirus

70 % des cancers du col de l'uterus seraient dus à un papillomavirus, virus transmis par voie sexuelle.
La vaccination par Gardasil a pour but de protéger les femmes adultes de 16 à 26 ans et les enfants et adolescents de 9 à 15 ans contre les maladies provoquées par les virus papilloma de type 6, 11, 16 et 18. Ces maladies sont des cancers du col de l’utérus, des lésions pré-cancéreuses de l’appareil génital féminin et des verrues génitales.


Publicité

Publicité

Publicité

Accueil Dossiers santé, soins
Accueil santé, soins
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine