Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Dossiers
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Dossiers automobile, 2 roues
Accueil automobile, 2 roues
automobile, 2 roues
Publicité

marché automobile

Marché automobile français

Le marché automobile français est en forte baisse de 11,2 % en avril (voitures particulières neuves), soit 169 453 immatriculations.
Pour les constructeurs français, c'est carrément la tasse, avec un recul de 20,2 % (- 21,6 % pour Peugeot, - 20,4 % pour Citroën, - 23,5 % pour Renault mais + 6,6 % pour Dacia). Dans le même temps, les marques étrangères ont progressé de 2,1 %.
Pourtant, au final, et peut-être grâce aux différentes primes et remises, les constructeurs automobiles ne se sortent pas si mal de la crise.
Sur 12 mois, PSA enregistre une progression de 3,9% et les constructeurs étrangers de 8,9% ! Quand à Renault, la dégringolade continue avec - 4,4% sur un an.
 




 



Des explications à la baisse des ventes de voitures

La baisse brutale des ventes en avril s'explique par plusieurs phénomènes :


C'est pourquoi, sur les 4 premiers mois de l’année, les immatriculations se sont malgré tout établies à 816 907 unités, en hausse de 4 % à nombre de jours ouvrables identique (84 jours).



Chute de Renault, montée en puissance des constructeurs étrangers

Sur les 4 derniers mois, 5 groupes étrangers voient leurs immatriculations bondir : Volkswagen (+ 5,1 %), Toyota (+ 27,4 %), Nissan (+ 25,6 %), BMW (+ 9,5 %) et Hyundai (+ 12,3 %). Dans le même temps 3 groupes étrangers souffrent : GM-Opel (- 4 %), Ford (- 8,2 %) et Fiat (- 17,1 %).
Pour Renault, les problèmes continuent, une tendance qui date des années 80, avec des ventes réduites d'un tiers et une politique produit pas toujours très rigoureuse (échec de la Vel Satis et des Laguna II et III, par exemple). Le choix de Carlos Ghosn du véhicule tout électrique pourrait (si ce n'est pas un pari génial) se révéler un nouvel échec pour la marque.
 



Ventes de voitures en France par marque

 
Dans le même temps, Citroën conforte peu à peu sa situation au point de se rapprocher de Peugeot.



Les voitures les plus vendues en 2010

 


































 nb. d'exemplairespart de marché
Peugeot 206/2071829938,1%
Renault Clio1614087,2%
Renault Mégane1551156,9%
Citroën C31306865,8%
Renault Twingo921834,1%
Citroën C4774173,4%
Dacia Sandero680163,0%
Peugeot 308633922,8%
Peugeot 3008500262,2%
Volkswagen Polo488032,2%
Ford Fiesta455122,0%
Volkswagen Golf431532,0%
Opel Corsa380151,7%
Peugeot 107327931,5%
Citroën C1314671,4%
Citroën C5279321,2%
Renault Modus274291,2%
Peugeot 5008270051,2%
Citroën DS3264171,2%
Ford Focus258031,1%
Nissan Qashqai254671,1%
Renault Laguna224111,0%
Fiat 500215931,0%
Fiat Panda207190,9%
Fiat Punto202210,9%
Dacia Duster194360,9%
Seat Ibiza191350,8%
Toyota Yaris191010,8%
Renault Kangoo190540,8%
Mini Mini180070,8%



Evolution du marché automobile

Comme dans tous les pays, les français boudent les gros modèles gourmands et se tournent vers des engins plus modestes.
 



Ventes de voiture en France par gamme

 
A noter toutefois que nos citadines modernes ont tendance à l'embonpoint et ont beaucoup gagné en confort et en habitabilité : segment inférieur ne signifie pas forcément bas de gamme.


Publicité

Publicité

Publicité

Accueil Dossiers automobile, 2 roues
Accueil automobile, 2 roues
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine