Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    enfants, ados  
 Actualités    enfants, ados  
enfants, ados
Publicité

nouveau-né (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Ma vie de bébé
Fetjaine

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Dans le monde, une femme meurt chaque minute lors de sa grossesse ou de son accouchement

18/10/2007

Un nouveau rapport du BIT passe en revue les progrès et les priorités du monde du travail pour permettre aux femmes une maternité sans risques.
Dans le monde, 60% des femmes en âge d'avoir des enfants travaillent. Le rapport met en lumière la nécessité d’améliorer les conditions de travail médiocres: produits chimiques, pesticides, forte amplitude horaire, travaux de force … autant de graves menaces pour la santé des femmes enceintes et allaitantes.
Dans de nombreux pays en développement, le congé maternité est un luxe dont jouit une petite minorité de femmes salariées couvertes par la sécurité sociale. La pauvreté contraint de nombreuses femmes de ces pays à travailler jusqu’à terme et à reprendre leur travail dès la naissance, mettant ainsi en danger leur vie et celle de leur enfant, explique Naomi Cassirer, auteur du nouveau rapport du BIT sur la Maternité sans risques et le monde du travail.
Selon le rapport, le monde du travail est un point d’accès prometteur pour augmenter les interventions visant à améliorer la santé maternelle et la protection de la maternité − malgré la situation décourageante qu’affrontent de nombreuses femmes dans le monde qui sont exclues des systèmes de protection sociale et juridique et risquent d’être discriminées ou licenciées en raison de la grossesse ou de l’accouchement.
Les discriminations et les effets des dangers potentiels auxquels sont confrontées les travailleuses pendant leur grossesse ou après leur accouchement peuvent être atténués par des mesures sociales et juridiques.
Des signes d’espoir existent néanmoins.
Au Burkina Faso, une campagne de syndicalisation des travailleurs de l’économie informelle est mise en place afin de soutenir les futures mères, avec des plans pour les aider à bénéficier d’un congé de maternité rémunéré grâce à un nouveau Fonds de prévoyance sociale pour les travailleurs de l’économie informelle.
En Jordanie, l’OIT travaille en étroite collaboration avec le gouvernement et les organisations d’employeurs et de travailleurs pour fournir une orientation sur la faisabilité de la mise en place d’un système de protection de la maternité juste et accessible dans le pays. Au Cambodge, où la malnutrition, la discrimination à l’embauche fondée sur la grossesse et le manque de dispositions pour l’allaitement sur le lieu de travail nuisent à la santé des mères et de leurs enfants, les propriétaires d’usines textiles travaillent avec l’OIT et ses partenaires pour améliorer la protection de la maternité au travail et entreprendre des campagnes de sensibilisation dans les entreprises pour promouvoir une meilleure santé pendant la grossesse.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    enfants, ados  
 Actualités    enfants, ados  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine