Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    état civil, identité, élections  
 Actualités    état civil, identité  
état civil, identité, élections
Publicité

Hôtel de ville de Saint-Brieuc (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Le grand livre de la correspondance
Studyrama

Dernières infos

Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 :  hausse importante Indice de référence des loyers du deuxième trimestre 2017 : hausse importante
Au second trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 126,19, contre 125,90 au trimestre précédent.
Les résultats du Bac 2017 académie par académie Les résultats du Bac 2017 académie par académie
Les résultats du baccalauréat sont affichés aujourd'hui dans les établissements. Ils sont également disponibles sur les différents sites
Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ? Nutri-Score : le bon affichage du niveau nutritionnel des produits alimentaires ?
Le 27 avril, Marisol Touraine (Santé), Stéphane Le Foll (Agriculture), et Martine Pinville, (Commerce) ont signé une charte d
Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ? Syndicats : chiffres de représentativité à mars 2017, qui est le premier syndicat ?
Le ministère du travail vient de publier les résultats de la deuxième mesure d’audience des syndicats. Un système
Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 :  la reprise se confirme Indice de référence des loyers du premier trimestre 2017 : la reprise se confirme
Au premier trimestre 2017, l’indice de référence des loyers remonte à 125,90, contre 125,50 au trimestre précédent.
Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017 Impôts : le prélèvement à la source en avril 2017
Le mécanisme du prélèvement à la source se met progressivement en marche. 2017 sera l'année charnière avant la
853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac) 853 262 candidats ont déjà fait leur choix sur le site APB (Admission Post-Bac)
Les candidats au BAC ont jusqu'au 2 avril pour confirmer qu’ils sont toujours candidats au BAC et
Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent Patrimoine des candidats à l'élection présidentielle : nos élus sont-ils soumis au pouvoir de l'argent
La loi de 2013 relative à la transparence de la vie publique rend permet pour la première fois de
Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard Les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard
Les femmes ont eu leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans en 2015 soit 4,5 ans plus tard
Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet Classement des lycées : palmarès et taux de réussite au BAC 2016 - Guide des lycées complet
Comme tous les ans, nous vous proposons les chiffres détaillés de réussite au BAC 2016, lycée par lycée. Il
Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air Comment obtenir la vignette écolo Crit'Air
La vignette écolo Crit'Air est désormais obligatoire à Paris et à Grenoble. Faute de ne pas l'avoir
Indice de référence des loyers du quatrième trimestre 2016 :  douce reprise Indice de référence des loyers du quatrième trimestre 2016 : douce reprise
Au quatrième trimestre 2016, l’indice de référence des loyers remonte légèrement à 125,50, contre 125,33 au trimestre précédent
Soldes d'hiver 2017 : vos droits, dates par département Soldes d'hiver 2017 : vos droits, dates par département
Les soldes d'hiver débuteront le mercredi 11 janvier 2017 et se termineront le mardi 21 février 2017.

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Les aides locales et régionales aux entreprises sont-elles pertinentes ?

05/12/2007

La Cour des Comptes fête son bicentenaire et en même temps il faut saluer les 25 ans des Chambres régionales des comptes. Celles-ci ont pour rôle le contrôle des collectivités territoriales (régions, départements, communautés d'agglomération, municipalités...).
La Cour des comptes et les Chambres régionales présentent une évaluation de la politique économique des collectivités territoriales en faveur des entreprise. Leurs interventions représentent en effet des sommes tout à fait considérables (plus de 6 milliards d’euros) mais leur portée reste très incertaine et peu de collectivités sont en mesure d’en évaluer l’efficacité.
La Cour estime le que le bilan est très décevant, en voici les principales conclusions.
 
La multiplicité des intervenants :
Toutes les collectivités, les régions, les départements, les communes, peuvent intervenir. Et aucune ne s’en prive.
Il faut ajouter à ces trois types de collectivités les syndicats et groupements intercommunaux et les divers opérateurs qui travaillent à leurs côtés: organismes consulaires, comités d'expansion économique, agences de développement économique...
L'Etat n'est pas non plus absent du dispositif et de nombreuses agences ou établissements publics nationaux interviennent également (ADEME, Oseo Innovation…).
Au total, dans une région, le nombre d'intervenants atteint souvent près d'une centaine et il n'est pas toujours facile de savoir qui est compétent pour quoi.
La loi du 13 juillet 2004 relative aux libertés et responsabilités locales conforte le rôle de chef de file de la région par rapport aux départements et aux communes. Cependant, "cette loi a en vérité ouvert les vannes d’une complexité accrue en assouplissant les conditions d'attribution des aides et de création de nouveaux dispositifs par les départements et les communes.
Ainsi, à l’exception des aides qui font l’objet d’un encadrement législatif ou réglementaire, les collectivités territoriales sont aujourd’hui habilitées à définir ou mettre en oeuvre autant de régimes d’aides qu’elles le souhaitent, alors qu’avant 2004, l’attribution d’aides directes était encadrée.
"
 
La dispersion des aides :
La Cour constate une très grande dispersion des aides (plus de 5 000 régimes différents). Dans ces conditions, la coordination et la mise en cohérence des dispositifs d’aide est presque impossible. Il en découle de nombreux cas d'irrégularité et de non conformité au droit européen ou national :
- non respect des plafonds réglementaires,
- procédures de versement illégales,
- aides versées au titre de missions de service public sans que ces missions soient définies....
 
Absence de contrôle :
Les collectivités territoriales n'ont pas toutes la taille critique ou les moyens humains pour contrôler et évaluer l’efficacité des aides. Il est très rare que les conditions de création d’emploi ou de chiffre d’affaire posées lors de l’attribution de l’aide soient vérifiées. Il est encore plus rare que les collectivités engagent comme elles le devraient les procédures de recouvrement des fonds indûment versés.
A cette insuffisance des contrôles s’ajoute le plus souvent l’absence d’évaluation de l’efficacité des aides.
Pour pallier la rareté des études disponibles, les Chambres régionales ont procédé à plusieurs évaluations.
Une chambre régionale a par exemple analysé l’incidence à court terme des aides directes allouées à l’ensemble des entreprises aidées d’une région. Sur l’échantillon de 150 entreprises questionnées, il est apparu que 30 sociétés avaient disparu, ou n’étaient pas en mesure de répondre, parce que placées en liquidation ou redressement judiciaire. C’est un taux de disparition bien supérieur à la moyenne et bien peu encourageant…
 
Des aides peu efficaces :
De façon générale, les Chambres régionales des comptes constatent la très faible portée économique des aides allouées.
"On peut admettre qu'une partie des aides soient inefficaces. Elles sont versées dans des contextes économiques difficiles, à des entreprises en difficulté. On ne peut attendre de tous les dispositifs qu'ils aient des effets bénéfiques.
En revanche il n'est pas acceptable que la complexité administrative, la multiplication des initiatives et l'absence de coordination entre les collectivités publiques conduisent à un système illisible qui saupoudre des aides sans se soucier d'en évaluer les effets.
"
 
Des coûts administratifs exorbitants :
Les travaux des Chambres régionales des comptes montrent que les coûts directs de gestion représentent à minima 25 % des sommes allouées, quelle que soit la collectivité, coûts auxquels il conviendrait d’ajouter ceux de l’ensemble des organismes intermédiaires. On atteindrait ainsi des coûts de gestion représentant vraisemblablement un tiers des aides versées.
 
Les recommandations de la Cour des comptes :
La Cour constate que le dispositif ne correspond plus aux exigences et au contexte économique actuels.
Elle recommande donc une "véritable refonte du système et non un simple toilettage". Au lieu de privilégier des aides directes aux entreprises, elle propose plutôt de leur offrir un environnement économique favorable :
- offrir aux entreprises un environnement physique favorable (infrastructures performantes, zones d’activités, technopoles...)
- favoriser l’investissement dans la recherche et le développement et dans l’innovation.
- offrir un environnement fiscal et social favorable à l’emploi.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    état civil, identité, élections  
 Actualités    état civil, identité  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine