Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  
santé, soins
Publicité

Marisol Touraine (doc. Yalta Production)
Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


L'usager et le monde hospitalier
ENSP

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Hôpital : on solde la moitié des RTT, attention à la deuxième démarque

17/01/2008

Trois intersyndicats de médecins hospitaliers ont signé, le 15 janvier, un protocole d’accord avec Roselyne Bachelot sur le rachat de la moitié des jours de RTT accumulés depuis 2002.
Comme on s'y attendait, il y a de la dévaluation dans l'air. L’accord prévoit en effet le rachat de la moitié des journées accumulées par les praticiens sur leur compte épargne-temps (CET) pour un montant de 300 euros par jour. Cette opération est possible jusqu’au 30 juin 2008, "au delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable".
Depuis la mise en place des 35 heures en 2002, les médecins hospitaliers ont accumulé 1,6 million de jours, soit une moyenne de 42 jours par salarié disposant d’un CET !
Selon la ministre de la Santé, le coût du rachat de ces RTT par l’Etat et les établissements hospitaliers est évalué entre 250 et 350 millions d’euros.
Les signataires de l’accord s’engagent à ouvrir une concertation au cours du second trimestre 2008. Elle s’appuiera sur les conclusions du rapport de Gérard Larcher portant sur les missions de l’hôpital. Enfin, un comité national de suivi sera régulièrement consulté sur l’élaboration des dispositions réglementaires prévues par l’accord. Celles-ci feront l’objet d’une évaluation annuelle.
Petit problème annexe qui ne semble pas abordé dans l'accord. Comment empêcher les heures sup de s'accumuler à nouveau dans un cadre où le sous-emploi règne. Autre détail, comment redynamiser une filière de formation et de recrutement qui montre ses faiblesses depuis des dizaines d'années, aussi bien pour les médecins que pour les infirmières ? Trop de malades, voilà le problème !


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    santé, soins  
 Actualités    santé, soins  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine