Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Actualités automobile, 2 roues
Actualités automobile, 2 roues
automobile, 2 roues

garage sans rendez-vous

Guide Tourisme France

Guide Automobiles Anciennes

Guide Automobile

Acheter et vendre un véhicule d'occasion

24/11/2017

Les achats et les ventes de véhicules automobiles des ménages repartent. Au global, les dépenses en transports progressent nettement en 2016 (+ 4,1 % en volume après + 2,5 % en 2015).
Après avoir diminué de 2011 à 2014, les achats de véhicules confirment leur redressement (+ 7,3 % en volume après + 5,2 % en 2015.
Ce mouvement concerne logiquement aussi bien le marché des voitures neuves que celui de l’occasion (respectivement + 6,5 % et + 8,2 % en volume en 2016).

Intérêt pour l'essence


Comme en 2015, les ménages se sont orientés davantage vers les voitures à essence : leur nombre d’immatriculations progresse (+ 14,1 % après + 21,8 % en 2015) alors que celui des voitures diesel, minoritaires depuis 2015, recule à nouveau fortement (− 8,2 % après − 14,8 % en 2015).
Les ménages privilégient toujours les petites cylindrées (5 chevaux fiscaux ou moins), mais la part de ces dernières diminue en 2016 (− 3,1 points).
Cela a pour effet d'orienter les achat plutôt vers des véhicules neufs plus petits, la part de l'automobile dans le budget des ménages a en même temps légèrement baissé.
Un vent mauvais souffle sur le diesel, même si la vente de véhicules diesel neufs aux normes les plus récentes se porte bien. De fait, on va retrouver sur le marché de l'occasion des modèles diesel susceptibles d'une décote aggravée.

Déterminer le prix de revente


Pour déterminer au mieux le prix de votre véhicule, il y a des facteurs à prendre en compte et cela commence tout d’abord avec le véhicule. Le kilométrage du véhicule va jouer un rôle psychologique important chez l’acheteur, surtout lorsque la barrière des 100 000 kms est dépassé. L’acheteur peut être freiné même si le véhicule est bien entretenu. En parlant de l’entretien, le carnet doit être à jour et le véhicule révisé pour avoir le maximum de chance de vendre votre voiture rapidement. L’âge de votre voiture va bien sûr influer sur sa valeur. Un véhicule neuf perd au bout d’un an 20 à 30% de sa valeur initiale, puis environ 8 à 10 % les 3 années suivantes. Au bout de 5 ans d’utilisation, vous pouvez « espérer » revendre votre véhicule la moitié du prix d’achat. La décote est plus ou moins marquée en fonction de la marque, les options, finitions, motorisations, rareté ou non.
D’autre part il faudra tenir compte de certains facteurs extérieurs comme la demande sur le marché de l’occasion pour votre véhicule. Est-ce que l’offre est supérieure à la demande ou votre modèle est très recherché ?
Actuellement la tendance 2017 et 2018 est un retour de l’attrait des français sur des véhicules essence et aussi les SUV.
Une fois le maximum d’informations rassemblées, consultez les sites d’annonces comme Leboncoin qui permettent de voir le prix du marché avec des modèles similaires.
Prenez bien en compte que le prix peut varier de plusieurs centaines d’euros avec certaines options/finitions.
Enfin consultez un service d’estimation en ligne (comme vendezvotrevoiture.fr) proposant d’estimer votre véhicule gratuitement.
Il faudra prendre en compte que le prix d’achat sera toujours inférieur au prix que vous demandez. Que ce soit un professionnel ou particulier qui rachète votre véhicule. L’acheteur cherchera toujours à négocier car un véhicule n’est jamais parfait, c’est le « jeu ».


Vendre à un particulier ou à un professionnel ?


La vente à un particulier est toujours financièrement plus intéressante, car le professionnel engage sa responsabilité et effectue généralement des contrôles, voir des réparations.
Quand vous vendez à un particulier :


Dans le cas de vente à un particulier, vous vous exposez aux risques d’arnaques (faux chèque, non paiement,…).
Et vous êtes responsable dans une certaine limite des vices cachés vis-à-vis de l’acheteur.
Quand vous passez par un professionnel :

  • Vous bénéficiez de la garantie du paiement
  • les démarches administratives sont prises en charge (ce n'est pas le plus compliqué)
  • la vente est rapide,
  • vous n'avez pas à craindre d'être appelé par le nouvel acheteur pour un vice caché,
  • pas d’annonces à passer

    Mais le prix sera largement inférieur à une vente directe à un particulier, surtout pour un modèle ancien ou peu recherché.


     
     
     


  • Actualités automobile, 2 roues
    Actualités automobile, 2 roues

    Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
    Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

    Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER