Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées - Guide EHPAD
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Actualités habitation, logement
Actualités logement
habitation, logement

cheminée

Guide Tourisme France

Guide Automobiles Anciennes

Guide Automobile

Habitation et coûts de l'énergie : ce qui change en 2023 en matière de logement et de chauffage

29/12/2022

Le gouvernement fait un effort pour aider les ménages face à l'augmentation du prix de l'énergie. Voici ce qui change en 2023.

Prolongement du bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité


À partir du 1er janvier 2023, la hausse des tarifs réglementés de vente du gaz naturel sera limitée à 15% pour les consommateurs résidentiels ainsi que pour toutes les copropriétés disposant à titre individuel d’un contrat d’approvisionnement en gaz naturel.
Le bouclier tarifaire sur l'électricité, qui limitera la hausse des tarifs régulés d’électricité à 15%, sera mis en place à partir du 1er février 2023.
Sans ces boucliers tarifaires, les prix du gaz et de l’électricité auraient plus que doublé soit une hausse de 120%.
En complément, un chèque énergie exceptionnel de 100 euros ou de 200 euros sera versé fin 2022 aux 12 millions de Français les plus modestes pour compenser la hausse.

Le plafond de MaPrimeRénov augmenté


Le Gouvernement a renforcé le budget pour soutenir en priorité les rénovations les plus performantes et accentuer le soutien aux ménages modestes.
À partir du 1er février, le plafond des travaux dans le cadre de MaPrimeRénov’ copropriétés sera relevé de 15 000 euros à 25 000 euros et les
primes individuelles versées aux ménages aux revenus très
modestes et modestes seront doublées à respectivement 3 000 euros et 1 500 euros.
Le plafond des travaux dans le cadre de MaPrimeRénov’ Sérénité sera relevé de 30 000 euros à 35 000 euros pour mieux accompagner les ménages les plus modestes dans leurs projets de rénovation globale.
Les forfaits « rénovations globales » pour les ménages aux ressources intermédiaires et supérieurs, seront relevés à respectivement 10 000 euros et 5 000 euros.

Vers des logements moins consommateurs d’énergie


La loi Climat et Résilience a introduit un critère de performance énergétique minimal dans la définition du "logement décent".
À compter du 1er janvier 2023, un logement sera qualifié d'énergétiquement décent lorsque sa consommation d'énergie (chauffage, éclairage, eau chaude, ventilation, refroidissement...), estimée par le DPE et exprimée en énergie finale par mètre carré de surface habitable et par an, sera inférieure à 450 kWh/m2 en France métropolitaine.
Les logements les plus énergivores, dont la consommation d'énergie dépasse cette valeur, ne pourront plus être proposés à la location.
Les propriétaires concernés peuvent par ailleurs bénéficier des aides à la rénovation énergétique


 
 
 

Les autres Infos sur ce sujet


Actualités habitation, logement
Actualités logement

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées - Guide EHPAD
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER