Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Actualités revenus, aides sociales
Actualités aides et revenus
revenus, aides sociales

immeubles HLM de La Milétrie

Guide Tourisme France

Guide Automobiles Anciennes

Guide Automobile

ZUS : Zones Urbaines Sensibles ou Zones Urbaines Sacrifiées ? 38,4% des habitants sous le seuil de pauvreté

29/05/2015

4,4 millions de personnes habitent des Zones Urbaines Sensibles, zones qui subissent un taux de chômage de 42,1%.
Autrefois, on parlait de banlieues ou de quartiers populaires, depuis que l'abondance du XXe siècle avait fait disparaître les bas-quartiers. Mais les technocrates diplômés en périphrase administrative ont inventé la Zone Urbaine Sensible. Probablement pour faire référence aux risques d'embrasement permanent qui y règnent ou bien à la difficulté qu'éprouvent élues et forces de l'ordre à y agir.
Un nouveau classement géographique, entré en vigueur le 1er janvier 2015, concerne 1 300 nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville, regroupant 4,7 millions de personnes dans 700 communes.



Des zones de chômage massif

Malgré une apparente stabilisation de la situation de l’emploi en ZUS, le taux d’activité est plus de dix points inférieur à celui constaté hors ZUS.
Chez les actifs de 15-24 ans, le taux de chômage atteint 42,1%. 12,2% de signataires de contrats aidés (contrat unique d’insertion et emploi d’avenir) résident en ZUS.
A niveau de diplôme équivalent, des écarts significatifs de taux d’emploi subsistent entre les ZUS et les unités urbaines environnantes.
>Un aperçu également avec nos chiffres du chômage par département.



Une pauvreté qui attire la pauvreté

La part des personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans les ZUS atteint 38,4%. C'est environ trois fois plus élevé que dans le reste du territoire. Et l'écart de revenu moyen s’est encore accru entre 2004 et 2011.
Le niveau social faible des parents influe fatalement sur le niveau scolaire de leurs enfants, et même, à niveau de diplôme égal, sur leur aptitude future à l'emploi.
Quand à l’état de santé des adultes habitant en ZUS, il révèle un surpoids plus fréquent et plus d’un habitant sur quatre déclare avoir renoncé à des soins dentaires au cours de l’année écoulée.
Plus d’un résident de ZUS sur 10 (12,4%) n’a pas de couverture maladie complémentaire (contre 6,1% dans le reste de la population).



Un observatoire qui observe

Des difficultés colossales, finalement peu commentées, pendant que le débat s'installe sur les chiffres fantaisistes des taux de pollution dans les beaux quartiers de Paris.
On connaît les chiffres navrants des niveaux scolaires dans les Zones Sensibles, que ce soit à la sortie de l'école primaire (voire le précédent article sur le niveau de mathématiques) ou au niveau du bac (Voir notre Guide des lycées).
Le même type de constat est donc fait sur le plan de l'emploi et de son corollaire, le revenu familial.
C'est l'ONVP (Observatoire national de la politique de la ville), remplaçant depuis 2015 l'ONZUS (Observatoire national des zones urbaines sensibles), qui est chargé de recueillir ces chiffres.
Un grand espoir nous envahit car "Avec des compétences élargies, l’ONVP a vocation à pérenniser les missions de l’ONZUS dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville instaurée par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014.".


 
 
 


Actualités revenus, aides sociales
Actualités aides et revenus

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER