Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Dossiers
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil Dossiers santé, soins
Accueil santé, soins
santé, soins
Publicité

don du sang, don d'organes, greffes

Don du sang

Quelques événements, largement amplifiés par les médias, ont détournés le don du sang de son enjeu réel. Pourtant, chaque année, c'est 500 000 personnes qui bénéficient d'une transfusion sanguine pour sauvegarder leur vie. Afin de sauver ces vies, c'est 8 000 dons qui sont nécessaires chaque jour.
>Pourquoi donner son sang ? Qui peut donner ? Où ? Est-ce que ça fait mal ? Est-ce que ça nuit à la santé ? Est-ce que c'est utile ? Faut-il être à jeun ? Que devient le sang après le don ? Risque-t-on d'être contaminé en donnant son sang ? Toutes les réponses sur le site de la FFDSB - Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole.
>Pour savoir où donner son sang, consultez le site de l'EFS - Etablissement Français du Sang



Le don de moelle osseuse

La greffe de moelle osseuse est l'un des remèdes à certaines maladies graves comme les leucémies.
La compatibilité entre donneur et receveur d'une greffe de moelle osseuse étant très rare, on fait appel généralement à des parents très proches. A défaut, il existe toutefois un Registre France Greffe de Moelle qui permet de rechercher un donneur compatible.
>Télécharger le document d'information Le don de moelle osseuse (3,2 Mb).




Le don d'organes

En France, seulement 4 000 personnes peuvent être greffées sur 11 000 personnes qui en auraient besoin. Près de 300 malades décèdent faute de greffe.
Ne sachant pas si leur proche décédé aurait souhaité un don d'organes, un tiers des parents des donneurs potentiels refusent le prélèvement.
Pour cette raison, il est important d'informer ses proches de son souhait en cas de décès. Il est encore mieux de porter sur soi une carte de donneur.
Après avoir demandé leur carte, 74% des porteurs ont reparlé du don d’organes en famille, 53% entre amis, et 29% entre collègues de travail. Le port de la carte libère donc véritablement la parole.
 




Faut-il parler du don d'organes à ses proches ?

 
Les porteurs de carte savent un peu mieux (78% contre 69%) qu’il existe un registre national des refus, mais sont plus nombreux (39% contre 26%) à penser à tort qu’il existe aussi un registre national des accords.
Plus de la moitié des répondants ignorent les termes de la loi sur le consentement présumé.
On sait que 54% des Français considèrent qu’il est plus difficile de donner certains organes que d’autres (enquête ABM 2006). Ils sont seulement 32% chez les porteurs de carte.
Les porteurs de carte ont parlé à leurs proches pour deux raisons: faire respecter sa volonté (52%) et éviter à la famille de donner un avis difficile au moment du décès (44%).
 


Pourquoi portez-vous une carte de donneur d'organes ?

 
Ils connaissent également mieux que les autres la position de leurs proches.
 




Connaissez-vous la position de vos proches sur le don d'organes ?

 

85% des Français affirment qu’il serait difficile de prendre une décision de prélèvement pour un proche (source ABM), alors qu’ils ne sont que 66% quand ils portent une carte.
>Télécharger le petit guide très clair de l'Agence de la Biomédecine : Don d'organes
>Plus d'informations sur le site de l'Agence de la Biomédecine.
>ainsi que sur le site de France ADOT - Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains.



Don de sperme

L’insémination Artificielle avec Don de Sperme (IAD) permet de résoudre les problèmes de stérilité masculine.
Le don de sperme est anonyme et gratuit. Il est ouvert aux hommes âgés de moins de 45 ans, déjà pères, ayant l’accord de leur épouse ou de leur compagne.
>Le don de sperme en détail sur le site de la fédération des CECOS - Centres d'Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme humains.



Don d'ovocyte

L’ovocyte (ou ovule) est la cellule reproductrice féminine contenue dans l’ovaire. L'ovaire d'une femme en contient normalement plusieurs milliers depuis la naissance. L'ovaire les relâchera tout au long de la vie sexuelle de la femme, jusqu'à la ménopause.
Le don d'ovocyte est l'une des réponses à la stérilité féminine. Le don est destiné à remplacer l'absence ou la mauvaise production d'une cellule reproductrice de la femme.
L'ovocyte ne peut être recueilli que par un CECOS (Centre d'Etudes et de Conservation des Oeufs et du Sperme).
Après le prélèvement, l'ovocyte est fécondé in vitro (en laboratoire) et est implanté dans l'utérus de la receveuse.
Donneuse et receveuse ne se connaissent pas.
>Les détails sur le site dédié de l'Agence de biomédecine le don d'ovocytes.




Des traitements lourds

Insuffisance rénale, cardiaque, pulmonaire ou hépatique, mucoviscidose... génèrent des traitements lourds. Plusieurs associations font le lien entre les patients et les soignants, accompagnent les familles et les font bénéficier de l'expérience commune.
>Pour les maladies du rein FNAIR - Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux.
>Pour la mucoviscidose Vaincre la Mucoviscidose.






Publicité

Publicité

Publicité

Accueil Dossiers santé, soins
Accueil santé, soins
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine