Guide des démarches - Retour à la page d'accueil

Récemment

Publicité

 

Dans cette fiche :


Chaque jour, des informations supplémentaires dans le Guide des démarches.



Publicité


Publicité

coeur, maladies cardiovasculaires, AVT


Facteurs de risques de maladies cardiovasculaires

Le risque de maladies cardiovasculaires devient plus élevé chez l'homme de plus de 50 ans et chez la femme de plus de 60 ans.
Les principaux facteurs de risques sont :

  • antécédent familial (infarctus du myocarde ou mort subite avant 55 ans chez le père ou chez un parent du 1er degré de sexe masculin - 65 ans chez la mère ou un parent de sexe féminin),
  • tabagisme, actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans,
  • hypertension artérielle permanente, traitée ou non,
  • diabète de type 2, traité ou non,
  • HDL-cholestérol < 0, 40 g/l, quel que soit le sexe

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié récemment un tableau récapitulatif pour évaluer les risques et formuler des recommandations nationales.
 

Facteurs de risque pour l'évaluation du risque cardiovasculaire global (RCVG) selon les recommandations nationales (HAS, Afssaps)

 

Arrêt cardiaque, fibrillation et défibrillateurs

En France, on estime qu'il y a entre 40 000 et 60 000 morts par arrêt cardiaque chaque année
Le taux de survie après un arrêt cardiaque est estimé à seulement 2 ou 4 % en France contre 20 à 50 % aux États-Unis ou dans les pays anglo saxons où le défibrillateur automatisé externe est à disposition du grand public.
La fibrillation ventriculaire, c'est un trouble du rythme cardiaque caractérisé par des contractions rapides et désordonnées du coeur. Elle entraîne généralement une perte de connaissance, l'arrêt cardiaque et la le décès en quelques minutes.
Comme on le voit souvent dans les films, le coeur peut être relancé à l'aide d'un choc électrique, c'est la défibrillation.
On dispose désormais de défibrillateurs automatisés externes (DAE), appareil entièrement automatiques, utilisables par n'importe qui, et peu coûteux (2000 euros environ).
 

Défibrillateur Automatisé Externe Philips HS1

 
Cet appareil est capable d’analyser le rythme cardiaque et en cas de battements anarchiques du coeur (fibrillation), d'envoyer un choc électrique. L'utilisateur est généralement guidé par une voix synthétique.
En cas d'arrêt cardiaque, il est essentiel d'intervenir dans les 3 à 6 minutes après l'alerte. Après 10 minutes, le taux de survie chute à moins de 2%, la présence de défibrillateurs automatisés de proximité est donc souhaitable.

Aphasie

En France sur 150 000 personnes chaque année, atteintes par un AVT (Accident Vasculaire Cérébral), 30 000 restent aphasiques (on compte 300 000 aphasiques au total).
On parle d'aphasie quand un individu a perdu totalement ou partiellement la capacité de communiquer, c'est-à-dire de parler ou de comprendre ce qu'on lui dit.

L'aphasie est d'abord un trouble du langage auquel s'ajoute souvent un trouble de parole ; elle entraîne des troubles tant dans l'expression que dans la compréhension du langage.
Souvent l'aphasique n'arrive même plus à nommer des objets, ne retrouve plus le nom des personnes qu'il connaît, ne peut même pas répondre clairement par oui ou non.
>Infos et contacts auprés de la Fédération Nationale d'Aphasiques de France.

>  Consultez aussi les fiches
santé, soins - cholestérol
santé, soins - tabac

 

Publicité

 
Tous les dossiers du Guide des démarches