Guide des démarches - Retour à la page d'accueil Infos
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 Actualités    consommation, vie quotidienne  
 Actualités    vie quotidienne  
consommation, vie quotidienne
Publicité


Publicité



 
Achetez le dernier livre
Nouveau


Commission de la sécurité des consommateurs
La Documentation Française

Dernières infos

Publicité

 

Urgences
Abonnez-vous


Publicité

Guide Automobile

Retrait des alarmes de piscines

23/07/2008

Chaque année, entre 15 et 20 personnes se noient dans une piscine privée, le plus souvent il s'agit d'enfants qui ont fait une chute dans le bassin. Depuis le 1er janvier 2004, toutes les piscines privées enterrées et non closes doivent obligatoirement être équipées d'un des 4 dispositifs de sécurité destinés à éviter ou signaler les chutes :


Au moins la moitié des propriétaires ont opté pour l'alarme, moins visible, moins chère et plus pratique que les autres systèmes.
En cas de chute accidentelle, l'onde acoustique générée se propage sous la surface de l'eau, arrive au capteur situé dans la centrale d'alarme qui déclenche une forte sirène.



Des systèmes qui n'alarment pas

Malheureusement, la CSC (Commission de la Sécurité des Consommateurs) vient de s'apercevoir que ces alarmes de piscine (pourtant supposées conformes à la norme NF) ne sont pas fiables.
" ... la plupart ne détecte pas la chute d’une masse de 6 kilos (représentative du poids d’un jeune enfant non encore autonome). Plus inquiétant, la moitié des alarmes ne repère pas, ou insuffisamment, les poids de 8 kilos (simulant la masse d’un enfant autonome). Enfin, les niveaux sonores d’alerte s’avèrent médiocres dans quatre cas sur six. "
Tsunami dans le petit monde prospère de la piscine, puisque les 5 modèles d'alarme mis en cause représentent 90% de ceux qui ont été diffusés. Les mauvaises langues se demanderont pourquoi un tel dispositif de sécurité a pu être certifié et commercialisé pendant autant de temps sans que l'on s'aperçoivent du problème.



Retrait du marché

Le secrétaire d'Etat Luc Chatel a demandé le 10 juillet 2008 le retrait de la commercialisation de ces 5 modèles :


Seul, le Sensor Espio aurait passé victorieusement les tests.
Les fabricants définiront dans les tous prochains jours les procédures de mise en conformité, d’échange ou de remboursement en liaison avec les pouvoirs publics.
Le secrétariat d'Etat précise que ces alarmes, qui ne sont en aucun cas dangereuses pour les utilisateurs, mais qu'elles peuvent néanmoins donner un faux sentiment de sécurité, notamment pour les parents de jeunes enfants.
Enfin, il faut rappeler aux parents, que la vigilance et la surveillance permanente des enfants sont en toute occasion la première et la plus importante des protections.
>Réglementation et liste des systèmes adaptés sur le site de la DGCCRF - piscines.


 
 
 
Publicité


Publicité

 Actualités    consommation, vie quotidienne  
 Actualités    vie quotidienne  

Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine